À l’occasion du 88e congrès de l’Acfas, le Centre de recherche interuniversitaire sur la littérature et la culture québécoises (CRILQ), à l’instigation de Micheline Cambron, organisait un colloque intitulé « Les oubliés de la culture québécoise ». C’est dans ce cadre que la présidente de l’ADMAD, Hélène Panneton, était invitée à présenter une communication qu’elle a intitulée 

 

Auguste Descarries

Une œuvre musicale reprend vie après un demi-siècle d’existence virtuelle.

 

L'exposé portait sur les différentes étapes qui ont conduit Auguste Descarries vers une certaine reconnaissance et les mécanismes qui lui permettront d'enfin occuper la place qu'il mérite dans l'histoire de la musique au Québec. 

 

La vidéo de la communication est disponible ici :

https://www.youtube.com/watch?v=Rfghsnz6XDo

 


François de Médicis, musicologue et professeur à l'Université de Montréal, collabore avec l'ADMAD depuis maintenant trois ans. Ses travaux récents l'ont amené à étudier les échanges entre trois compositeurs montréalais – Alfred Laliberté, Rodolphe Mathieu et Auguste Descarries – avec d'influents musiciens russes actifs en Europe et aux États-Unis dans la première moitié du XXe siècle – Alexandre Scriabine, Serge Rachmaninov et Nicolas Medtner. La recherche visait à «une réappropriation de ce patrimoine musical et historique auprès d'un large public ».

 Auxiliaire de recherche : Nataliia Avramova

 

Téléversée dans YouTube, la conférence est illustrée au piano par Janelle Fung et Matt Herskowitz :

 

Auguste Descarries, Serenitas

Auguste Descarries, Sarcasme 

Alexandre Scriabine, Prélude op. 11 no  8 

Alexandre Scriabine, Prélude op. 67 no  2

Rodolphe Mathieu, Sonate no 1 pour piano 

 

https://www.youtube.com/playlist?list=PLUuL_zRTYkTdrX51mdcsRQHV-iuwJxLIT

  

 


Photo : Catherine David

 

Isabelle David prépare un CD de musique d’Auguste Descarries, lequel nous per-mettra de découvrir de nouvelles pièces écrites pour l’instrument de prédilection du compositeur, le piano. L’enregistrement, sur étiquette Leaf Music, aura lieu en septembre 2021 dans le cadre champêtre du Domaine Forget. Des pièces d’envergure sont au programme, notamment Nostalgie (1954), œuvre de maturité de Descarries, dont la création par Isabelle David avait eu lieu le 24 septembre 2018 à la salle Claude-Champagne ; également la Rhapsodie canadienne (1927) dans un habile arrangement pour piano seul d’Isabelle David sous la supervision de Jean Saulnier. 

 

L’ADMAD se réjouit d’être partenaire de l’artiste dans ce projet, qui sera soutenu par une subvention du Conseil des arts du Canada. 

 

Voyez comment Isabelle David connaît le nom de Descarries depuis son enfance.  Vous l’entendrez du même coup dans la cadence de la Rhapsodie canadienne :

 

https://www.youtube.com/watch?v=vjynMSakKlA