LISEZ L'ARTICLE DE MARIE-THÉRÈSE LEFEBVRE

 

« Auguste, Alfred, Claude... et les autres »

 

Résumé de la causerie présentée

au Café d'art vocal

le 24 octobre 2017

 

(3e onglet à gauche)

 

 

Au NOUVEAUTÉ

Mise en ligne de la Sonate pour piano

Témoignage d'appréciation d'un pianiste suisse

 

Grâce au travail patient et minutieux de Pierre Gouin, directeur des Éditions Outremontaises, la Sonate pour piano de Descarries a été éditée numériquement et publiée en ligne le 24 avril dernier sur IMSLP :

http://imslp.org/wiki/Piano_Sonata_(Descarries%2C_Auguste)

 

Au 28 juin, l'oeuvre a été téléchargée 47 fois. 

 

 

Après la musicologue Marie-Thérèse Lefebvre, qui avait dit au sujet de la Sonate :

« une des rares œuvres d'envergure au Québec avant 1960 », un pianiste suisse, Timon Altwegg, a adressé à l'ADMAD le commentaire suivant :

 


 

I found Auguste Descarries' s (of whom I had never heard before) Piano Sonata on IMSLP. After playing it through, I was completely amazed about the incredible quality of this music: this is one of the best works of an "unknown" composer (at least to me) I came across for a very long time!

 

J'ai trouvé sur IMSLP la Sonate pour piano d'Auguste Descarries (un compositeur dont je n'avais jamais entendu parler). J'ai joué l'œuvre de bout en bout et j'ai été stupéfié par son extraordinaire qualité  : il s'agit d'une des meilleures pièces d'un compositeur « inconnu » (de moi, du moins) que j'aie découvertes depuis fort longtemps!

2 mai 2018

 

It is incredible to me that this splendid work was never played until 2017. Utterly disturbing! And it is very good to know that finally it is getting some recognition.

 

J'ai peine à croire que cette œuvre splendide n'ait jamais été jouée avant 2017. Troublant! Je me réjouis qu'elle connaisse enfin une certaine reconnaissance.

23 mai 2018

 

It is evident that Mr. Descarries in some respect was influenced by the music of Medtner (which I also love very much). But, in my opinion, Descarries nevertheless was able to establish a unique musical language, firmly rooted in tonality and romantic gestures, but without the slightest trace of beeing epigonal, or non-individual (what happened to so many late-romantic composers.....).

 

Il me semble évident qu'à certains égards, M. Descarries a été influencé par la musique de Medtner (que j'aime aussi beaucoup). Cependant, à mon avis, Descarries a été capable de développer un langage musical unique, solidement enraciné dans la tonalité et marqué par le geste romantique, sans pour autant devenir le pâle épigone du maître russe ou en perdre son individualité (ce qui s'est produit chez un grand nombre de compositeurs du romantisme tardif).

 

5 juin 2018

 

_________________________________

 

Pianiste accompli, M. Altwegg se consacre à l'interprétation de musiques peu diffusées : au fil des quatre enregistrements auxquels il a participé, il a enregistré, entre autres, des œuvres de River, Casadesus, Wiener et Casterede (avec l'Orchestre de chambre de Toulouse), de Frank et Ernst Levy, et de Hans Huber, en plus de se spécialiser dans l'interprétation de musiques espagnole et sud-américaine. Pour de plus amples renseignements sur sa carrière :

 

http://timonaltwegg.com/sites/en/biography



 

 

 

 

L’Association pour la diffusion de la musique d’Auguste Descarries (ADMAD) a été fondée le 23 avril 2012 par Laurent Descarries, fils d'Auguste, Danièle Letocha et Hélène Panneton. Elle a pour mission de promouvoir la reconnaissance et la diffusion de l'œuvre musicale d'Auguste Descarries (1896-1958). À cette fin, ses objectifs spécifiques sont les suivants :


1. Répertorier, localiser et réunir toutes les œuvres musicales d'Auguste Descarries, qu'il s'agisse de musique d'église ou de musique profane, d'œuvres pour soliste, ensemble vocal ou instrumental, orgue, piano ou grand orchestre, afin d'en dresser un catalogue critique complet;


2. Recenser les articles sur la vie musicale au Québec rédigés par Auguste Descarries pour divers journaux et revues spécialisées ainsi que les articles et passages de livres qui portent sur sa musique ou sa personne;

 

3. Faire connaître

– la vie du musicien, sa formation à Montréal, puis à Paris (1921-1929), et ses maîtres;
– ses activités professionnelles (p. ex. organiste et maître de chapelle de la paroisse Saint-Viateur d'Outremont);

– son enseignement dans diverses institutions publiques et privées (ex. Conservatoire, Université de Montréal, communauté des Sœurs de Sainte-Anne);

– sa carrière d'interprète, de professeur, de compositeur (plus de 70 œuvres);


4. Faire éditer dans un logiciel d’édition musicale les œuvres d'Auguste Descarries, toutes à l'état de manuscrit sauf cinq, afin d’en faciliter l’exécution par les interprètes;


5. Intéresser de grands interprètes et chefs d'orchestre à l'exécution des œuvres d'Auguste Descarries;


6. Encourager l'enregistrement des œuvres d'Auguste Descarries par des maisons de disque réputées.


7. Favoriser la diffusion des œuvres musicales d'Auguste Descarries hors Québec : au Canada, aux États-Unis, en France et ailleurs dans le monde.

 

8. Encourager la recherche universitaire sur le corpus d'Auguste Descarries et sur sa place dans l'histoire de la musique en attribuant des bourses aux étudiant(e)s intéressé(e)s.

 

 ADMAD, 3785, rue Drolet, Montréal (Québec) H2W 2L1

 

Membres du conseil d'administration

Présidente : Hélène Panneton

Vice-présidente : Danièle Letocha

Trésorière : Francine Descarries

 

Comité d'honneur

Jean-Pierre Guindon, pédagogue et chef de chœur

Georges Nicholson, musicien, communicateur et auteur

Réjean Coallier, pianiste et professeur

Bruno Laplante, baryton et éditeur de partitions musicales

Jean Saulnier, pianiste, professeur à l'Université de Montréal

 

 

Auguste Descarries Musical Association 

 

The Auguste Descarries Musical Association was created to promote the recognition and dissemination of the works of Auguste Descarries (1896-1958), an important Quebec composer whose accomplishments have unjustly fallen into obscurity. The Association was founded on April 23rd, 2012 at the initiative of organist Hélène Panneton, of Auguste Descarries’ son Laurent Descarries, and of a friend of the Descarries family, Danièle Letocha. At the outset, the project was limited to recording the greater part of Descarries’ religious works composed during the last twenty years of his life while he was Music Director at Saint-Viateur d’Outremont Church. However, it soon expanded to include other works: the composer’s total output is of such breadth and quality that it deserves much greater attention and awareness than it has received to this day. In fact, only five out of seventy compositions have been published to date, which naturally constitutes a major obstacle to public awareness of their worth.

 

Therefore, the specific aims of the Association are to index the totality of the works of Auguste Descarries: his musical output but also his writings and his correspondence. Other essential objectives are to bring information about his life, his professional activities, and his career to light; to facilitate the publication of his compositions; to encourage as many musicians as possible to perform these compositions in public; to produce recordings for distribution both in Canada and internationally; and to support academic research on the composer and his place in music history by awarding bursaries to interested students. Through the efforts of ADMA, in June 2013 Auguste Descarrie was registered as Associate Composer at the Canadian Music Centre.